Délégué de classe, un poste politique ?

Militantisme, au lycée, vos hobbies, etc. Et pourquoi pas vous rencontrer ?
Avatar de l’utilisateur
Alan Garner
Nouveau
Messages : 31
Inscription : 16/06/2011 - 20:05

Délégué de classe, un poste politique ?

Message non lupar Alan Garner » 16/09/2011 - 19:26

Salut salut,


Ça peut paraître complètement idiot (ça l'est peut-être en fait), mais le poste de délégué de classe ne serait-il pas, à sa manière, un des tout premiers échelons dans la politique ?

J'ai presque envie de dire oui. Évidemment, c'est pas en étant délégué qu'on réglera le problème de l'Euro, de l'insécurité et tout ce qui va avec. :mrgreen:
M'enfin je pense que le rôle du délégué peut, au sein d'un établissement, être un poste clé s'il est fait avec conviction et réflexion.

Quand je vois ces cours d'Histoire dirigés, cet "Accompagnement personnalisé" qui n'en est absolument pas un (depuis qu'il est obligatoire, cet AP est surchargé : 30 élèves par cours. Comment on peut personnaliser avec 30 élèves ? Sans compter qu'on n'a même pas le choix dans les matières, on nous inscrit là où il y a de la place sans nous demander notre avis. Bref, n'importe quoi), ces programmes d'Histoire-Géo ultra chargé par rapport au nombre d'heures dans l'année, ce qui fait qu'on est obligé de finir un chapitre toutes les 2h (je vous raconte pas comme c'est intéressant. On a tout juste le temps de voir un très rapide résumé à chaque fois. Super ...).
La prof d'Anglais adhérente à l'UMP qui est exécrable et qui nous colle des interros sur des leçons qu'on n'a pas fait.
En deux ans de bac pro, on passe les heures d'éducation civique à faire de la géo à la place. La géo c'est intéressant, ok, mais l'éducation civique c'est quand même important quoi.

Sans parler du fait qu'à la fin de l'année, on aura terminé nos études, et qu'ils ne sont pas encore capables de nous donner les débouchés et les démarches à suivre pour rentrer dans ce qu'on veut faire par la suite.

J'aurais beaucoup d'autres choses à vous dire, mais je ne pense pas que ça vous intéresse tant que ça. :mrgreen:


Bref, je pense que le délégué peut faire avancer les choses à son niveau. Dans 98% des cas, on voit des délégués comme de simples assistants au conseil. Mais s'il prenait vraiment son boulot en main, est-ce que vous croyez qu'il peut faire progresser le système ?

Avatar de l’utilisateur
LeBonapartiste
Nouveau
Messages : 14
Inscription : 18/01/2012 - 20:37

Re: Délégué de classe, un poste politique ?

Message non lupar LeBonapartiste » 20/01/2012 - 21:36

Délégué est un poste dangereux et je ne rigole pas! l'année dernière une bonne partie de la classe voulait me tuer! Je vais donc vous raconter mon histoire:

Lors de la réunion, ne voulant pas venir les mains vides j'ai donc préparé des questions le soir même accompagné d'un carnet pour noter les avis des professeurs cependant je n'ai rien demandé à mes camarades de classe mais j'ai pris en compte l'opinion de la classe et donc ce que racontaient les élèves après les cours. J'ai posé des questions et des avis gênants devant la directrice:
-professeur d'anglais: Serait-il possible de développer un peu plus les leçons ?
-professeur de SVT: Nous avons l'impression de ne pas avancer, d'être endormis et donc d'un peu plus dynamiser le cours.( je n'ai pas dit exactement ça mais l'idée est là)
-professeur de maths: Pourquoi à chaque DST, arrivez-vous en retard d'un quart d'heure ? (cette question n'a finalement pas été posée car j'ai senti le danger arriver car si ce professeur dit que l'oiseau blanc est noir alors il est noir sinon le carnet est pris et l'opposition au tableau d'honneur, encouragement ou félicitation est possible et c'est déjà arrivé avec un élève car ce dernier lui avait dit bonjour joyeusement !).
-le reste des professeurs : rien d'important.

Le lendemain je n'étais pas en cours pour raison personnelle. Les professeurs ont dit que j'avais raconté qu'on ne travaillait pas assez ,qu'il nous fallait plus de devoirs et qu'on devait écrire plus de leçons (j'ai dit développer) mais dans tout ça un compliment du professeur de français "Romain est un très bon délégué mais qu'il doit faire attention à ce qu'il dit car les professeurs ont pu le prendre mal".

A mon retour j'étais mal vu, certains voulaient me faire du mal et malgré mes explications ils ne m'ont pas cru, me coupant sans cesse la parole mais certains m'ont écouté mais c'était rare!

Avatar de l’utilisateur
Tireur_isolé
Modérateur principal
Messages : 9036
Inscription : 25/05/2006 - 15:48
Localisation : Paris
Contact :

Re: Délégué de classe, un poste politique ?

Message non lupar Tireur_isolé » 20/01/2012 - 22:36



*
_ Bon délégué de classe, mais doit mieux faire en orthographe...
:twisted:
ENFANTS, PROFITEZ DE LA GUERRE !
LA PAIX SERA TERRIBLE !!!
_____________________________
encore un carreau d'cassé, v'là le vitrier qui passe,
encore un carreau d'cassé, v'là le vitrier passé ...

Avatar de l’utilisateur
Laurent de Lyon
Administrateur technique
Messages : 742
Inscription : 19/08/2006 - 9:56

Re: Délégué de classe, un poste politique ?

Message non lupar Laurent de Lyon » 20/01/2012 - 23:54

Quand j'étais à l'école "républicaine", personne ne voulait être délégué de classe :clown:

Pour moi, l'école = prison obligatoire pour les mineurs.

Et ne me parlez pas des écoles catholiques, j'y ai goûté,
c'est comme vivre en Corée du Nord.

L'école catho où j'étais scolarisé est passée des années plus tard à
la TV française, j'ai pu constater que les méthodes n'avaient pas changé.

Opération de communication réussie, les journalistes qui ont organisé un reportage
sur l'établissement sont tombés dans le panneau et ont fait une bonne
publicité à cette école.

Ce qu'ils ignoraient, c'est que les enfants avaient été
"préparés" des semaines à l'avance pour donner une belle
image de l'établissement aux téléspectateurs, les réponses aux
journalistes ont été apprises par coeur, pareil pour leur comportement,
les séquences filmées par la caméra ne correspondaient
pas vraiment à la réalité - :clown:

Mais c'était toujours mieux que les écoles "républicaines" que j'ai connu quand
on doit choisir entre le moindre des 2 maux...

Bien entendu, cette opinion n'engage que moi.

Avatar de l’utilisateur
Tireur_isolé
Modérateur principal
Messages : 9036
Inscription : 25/05/2006 - 15:48
Localisation : Paris
Contact :

Re: Délégué de classe, un poste politique ?

Message non lupar Tireur_isolé » 21/01/2012 - 15:33

FN-vite a écrit :Cela peut paraitre hors sujet, mais peut-être que les concernés trouveront une explication à leur haine de l'école :




*
_ A aucun moment je n'aurai éprouvé de la haine pour l'école, je fais partie de ceux qui auront eu la chance d'avoir des instits qui avaient la foi d'apprendre aux élèves. Aujourd'hui ma haine, plutôt ma détestation va aux membres du corps enseignants qui veulent voler les enfants aux parents, ils se plaignent de prendre des coups, tant pis, il ne fallait pas demander que les élèves tutoient les enseignants !
Pour rester dans le sujet des élèves sur-doués, nous savons qu'ils dérangent, que l'éduc-nat n'en veut pas, qu'elle ne prévoit pas de structures pour les accueillir, elle voudrait des bêtes, tellement plus faciles à manipuler...

ENFANTS, PROFITEZ DE LA GUERRE !
LA PAIX SERA TERRIBLE !!!
_____________________________
encore un carreau d'cassé, v'là le vitrier qui passe,
encore un carreau d'cassé, v'là le vitrier passé ...

Fyrest
Nouveau
Messages : 7
Inscription : 10/10/2014 - 21:18
Localisation : Essonne

Re: Délégué de classe, un poste politique ?

Message non lupar Fyrest » 01/11/2014 - 19:11

Tout ceci est fort intéressant, étant moi-même astreints à mes études. Cependant, je souhaiterais faire quelques commentaires : tout d'abord, l'Ecole est une chose merveilleuse en tant qu'institution, les autres élèves étant souvent des casse-bonbons notoires, si vous me permettez l'expression. C'est à cause de ce genre de personnages que l'école républicaine se voit affublée d'une médiocre réputation, ainsi que par la faute des enseignants socialos à mort. Cependant, en règle générale, je n'ai pas trop à me plaindre des compétences de mes enseignants, bien qu'étant au mieux socialistes, au pire communistes.

Autrement, pour en revenir à l'idée politique du délégué, cela va de paire avec ce que j'ai précédemment dit : le délégué pourrait, et je dis bien pourrait, avoir un petit rôle politique si, et seulement si, il le souhaite, ce qui est rarement le cas ; car le délégué est souvent le plus populaire de la classe, soit donc celui qui se fiche le plus de la politique. Rares sont les exceptions. Car la politique effraie, alors les petits esprits la fuient comme la peste, car ils n'y comprennent pas grand-chose. Tous les membres de ce forum auraient fait de bons délégués, voire très bons, car vous savez de quoi vous parlez quand vous vous exprimez (c'est d'ailleurs une constante que j'ai eu le plaisir de remarquer chez les FNistes), mais ce n'est pas le cas de la majorité des délégués de classe... malheureusement d'ailleurs. J'ai moi-même été délégué auparavant : j'étais efficace et sérieux, puis l'année suivante, avec quasiment la même classe, je me suis fait battre aux élections par un idiot, un pitre de son-état (même ma prof d'Anglais de l'époque, pourtant écologiste, nous l'avait fait remarqué). La démocratie existe encore, mais elle est bafouée, car seul le paraître semble compter de nos jours, et, en l'occurrence, les délégués sont souventceux qui méritent le moins de l'être, et qui se moquent, littéralement, de la politique.

A quand une vraie réforme de l'Education Nationale ? Pas avec Belkacem...


Revenir vers « Réservé aux jeunes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité